Présentation de l’œuvre : « Les Indignés des Tropiques »

 « Les Indignés des Tropiques » est un livre de 272 pages, publié aux éditions Édilivre, en France.

 1)    Contexte de l’œuvre

Dans nos États, sous les Tropiques (en Afrique en particulier) , les régimes opposés dans l’ascension au pouvoir, une fois aux affaires, restent identiques dans leur mode de gestion des affaires publiques : « celui qui gagne, gagne tout et celui qui perd, perd tout »,faisant de la République,  une république du ventre, au ventre des maîtres au pouvoir , avec des Institutions républicaines consacrées au sacre de son consacrant.

Les favorisés, nominés et enrichis sont toujours du cercle des pouvoirs, avec son lot de discrimination, d’exclusion, de racket et corruption.

 2)    But de l’œuvre

Participer au renforcement de la prise de conscience des administrés, des populations, pour une responsabilité plus assumée des administrateurs (publics, politiques, religieux, traditionnels et des leaders d’opinion).

Participer à la construction d’une société plus dominée par une philosophie cornélienne (on domine soi-même son destin, on prend son destin en main), plutôt qu’une société à dominance racinienne (dominée par le destin ou le fatalisme) qui prévaut actuellement sous nos Tropiques.

 3)    Le Public Cible

             Le livre est adressé à tous ceux qui veulent réfléchir au destin des Tropiques, de l’Afrique, qui sont préoccupés par des sociétés sous les tropiques.

4)    Méthodologie

Nous avons défini la notion de la « responsabilité » en faisant ressortir ses exigences et ses caractères. Et, à partir des faits réels que vous et moi, et d’autres, ici et ailleurs, sous d’autres Tropiques, ont vécu dans le passé ou vivent dans le présent, habillés pour les dépouiller de leur subjectivité, nous analysons, à travers les maux et crises de notre communauté de destin, le sens des responsabilités des administrateurs (publics, politiques, religieux, traditionnels et leaders d’opinion) d’une part, et celui des administrés et populations, de l’autre.

Car, on délègue son pouvoir ; mais, on ne délègue pas ses responsabilités.

5)    Présentation du Livre

Il est constitué de 3 parties, subdivisé en 7 chapitres et 19 sous chapitres.

Dans la première partie intitulée : « Les manœuvriers du Jardin », les exigences de la responsabilité débouche sur le sous chapitre intitulé : « Tu fais la politique ou c’est elle qui te fait », entre autres.

Dans la seconde partie intitulée : « Où sont-elles ? », le sous chapitre intitulé : « Protégés contre leur propre mort, dans leur propre combat à mort », entre autres, met en évidence, ce qu’est la pratique de la responsabilité, sous les Tropiques.

Dans la dernière partie intitulée : « Être serviteur, pour servir ou se servir ! », fait ressortir les différentes complicités entre administrateurs pour se servir, plutôt que de servir. Cette réalité est mise en évidence aux travers des sous chapitres intitulés : « Le cuisinier qui consomme sa cuisine », et « La complicité entre cuisiniers ». Un regard est porté sur la notion de la réconciliation avec les sous chapitres intitulés : « La réconciliation n’est pas un mot » et « La réconciliation, une offrande de vie » pour analyser avec le lecteur, les composantes d’une réconciliation vraie.

                  Conclusion

« Tout pouvoir qui sert, se sert, et tout pouvoir qui se sert, se dessert »

« Lorsque nous ne réduisons pas notre dépendance aux autres, c’est alors, notre dépendance qui nous réduit ».         Et

 « lorsqu’on n’ose pas penser par soi-même, il n’y a plus qu’un recours : obéir aux autres »     

« C’est dans ce qui risque de nous coûter la liberté, qui nous la procure. Et c’est dans ce qui risque de nous  coûter la vie, qui nous la fait gagner. C’est en courant le risque de perdre ce qu’on cherche à gagner, qu’on a la chance de le gagner. Et c’est en se refusant de le risquer, qu’on le perd sans le vouloir. Le risque est le géniteur de tout gain. […]                 

  Les fruits que nous récoltons sont issus de ceux que nous sacrifions […] Si nous ne courons le risque de sacrifier quelque chose, nous ne récolterons rien. Alors, stand up  pour notre mieux-être, pour mieux le garantir  »               Avec

« Les Indignés des Tropiques »,  bonne analyse à Tous et à Toutes.    

    

Quelques informations sur l’auteur: Lien

Rencontre avec l’auteur: lien linkedin

Vous avez la possibilité d’acheter ce livre papier (20,50 euros) ou numérique format pdf (4,99 euros) : Lien Edilivre